Skip to main content
General Manager, International
Tags: Maintenance , SDN

SDN ouvre la porte à la tierce maintenance

Janvier 28, 2015
SDN

Nous avons constaté le battage qui a lieu chaque année, mais en ce début d'année 2015, il est important de penser aux expressions faisant le buzz qui vont demeurer pertinentes, à celles qui vont disparaître et à celles qui vont devenir une réalité tangible pour l'informatique.

Une chose est certaine, le réseau logiciel (SDN) va demeurer un sujet d'intérêt. À l'heure actuelle, nous avons beaucoup d'acteurs présents dans les forces opérant sur le marché, qui s'affrontent pour influencer, bâtir et définir ce que recouvre en fin de compte la technologie SDN. Il semble que cela soit la valeur sûre du moment pour beaucoup de géants de l'industrie. Pour des entreprises telles que Cisco et Brocade, l'enjeu est important : l'activité repose grandement sur des solutions matérielles spécifiques pour la technologie SDN, et leur chiffre d'affaires réalisé avec les mises à niveau de réseaux contribue de façon significative aux profits et revenus globaux.

Alors, au lieu de deviner l'évolution du SDN, discutons de ce qu'il est actuellement. Le monde SDN est aujourd'hui extrêmement limité aux grandes multinationales technologiques, tels que Google, et cela va prendre du temps avant qu'il devienne une réalité tangible pour les entreprises. Pour les entreprises de même que pour les organisations de plus petite taille, voici l'état actuel du marché :

  • Les organisations établies, plus petites et agiles veulent éviter ce qui serait un écosystème fermé, une solution spécifiquement matérielle, c'est pourquoi elles adoptent une approche orientée service et application.
  •  Qu’est-ce que cela signifie ? Les clients ne sont pas certains de ce que la technologie SDN peut leur apporter. C'est embarrassant et les choses ne sont pas bien assises.

Étant donné ce que la technologie SDN est en terme d'évolution sur le marché et d'avantages potentiels pour les clients, mon conseil pour ces derniers est d'être malins, pragmatiques et de veiller attentivement à ce qu'ils mettent à niveau, et plus important encore, aux raisons qui les poussent à le faire.

  • Évitez les mises à niveau traditionnelles obligées, dans la mesure du possible.
  • Travaillez avec des options de tierce maintenance qui redonnent le contrôle, afin de déterminer vous-même ce que vous souhaitez mettre à niveau et où.
  • Si l'équipement avec lequel vous travaillez actuellement répond à vos besoins commerciaux, utilisez-le durant cette période de transition.

Ce n'est pas le bon moment actuellement pour procéder à une mise à niveau globale majeure, alors que dans deux ans, le SDN peut être beaucoup plus évident en terme d'avantages de mise à niveau.

Share this article