Aller au contenu principal

La règle des 80/20 : Faites des économies immédiates pour financer vos projets d'innovations informatiques

La règle des 80/20

Dans le climat extrêmement dynamique et fluide des affaires actuel, les entreprises cherchent constamment à obtenir un avantage sur leurs concurrents. De plus en plus, les entreprises reconnaissent que la transformation numérique est la clé de voûte indispensable pour différencier leur entreprise et pointer avec une longueur d’avance dans l’environnement commercial actuel fortement axé sur le numérique.

Le chemin de la réussite

Le défi consiste souvent à obtenir les ressources nécessaires pour alimenter de nouvelles initiatives. Face aux coupes budgétaires et à la pression constante pour maintenir une infrastructure informatique croissante tout en conservant le même nombre d’employés, la plupart des tentatives d’amélioration du statu quo sont souvent vouées à l’échec dès le départ, car les entreprises manquent d’argent et de temps.

Pour éviter cet écueil, il est impératif que les entreprises obtiennent des ressources suffisantes avant de se lancer. L'une des stratégies à utiliser pour soutenir l'innovation face à des budgets informatiques stagnants ou en déclin est la « règle des 80/20 ». Il s’agit d’identifier les mises à niveau matérielles et les contrats de maintenance pouvant avoir un impact minimal ou nul sur les opérations et reverser ces économies potentielles pour financer de nouveaux projets et systèmes, permettant ainsi de se focaliser sur la productivité et les résultats.

Grâce à une planification judicieuse, 20 % (ou plus) du budget existant peuvent être libérés pour de tels projets. Les services informatiques peuvent alors évoluer vers une approche informatique bimodale pour prendre en charge les systèmes existants avec les 80 % du budget restants, tout en lançant simultanément de nouvelles actions axées sur l'innovation.

Le chemin de la réussite

Bien que la règle 80/20 n'exige pas une augmentation du budget, il est essentiel de convaincre en premier lieu le responsable financier chargé de gérer les comptes de l'entreprise pour obtenir son aval sur le projet. L'étape suivante consiste à nommer un responsable pour prendre en charge les discussions techniques avec les parties prenantes en informatique afin de s'assurer que les ingénieurs et l'équipe informatique chargés de faire fonctionner les systèmes existants sont correctement sensibilisés.

Une fois les ressources superflues identifiées, il est important que les entreprises adoptent un regard neuf sur leur infrastructure informatique. En effet, elles doivent séparer les équipements utilisés pour le réseau, ceux du serveur et ceux des environnements de stockage afin de mieux déterminer les infrastructures qui peuvent être maintenues et celles qui ont besoin d’une mise à niveau.

Pour accroître les chances de réussite, les entreprises peuvent commencer par cibler les économies à portée de main. Typiquement, cela inclut la couche d'accès au réseau, les équipements du réseau périphérique et le Datacenter. Les niveaux de charge des deux premiers types d’équipements sont généralement stables et peuvent être convertis en tierce maintenance, tandis que les serveurs modernes pourraient supporter une densité de virtualisation plus élevée et permettre une optimization en terme d’espace rack.

Élaborer le plan

Il va sans dire qu’une compréhension approfondie de l’infrastructure complète est essentielle à la réussite de ce projet et doit être obtenue grâce à une analyse méthodique. Chez Curvature, nous nous appuyons sur ClearView®, qui offre une vue globale de tous les actifs et utilise une série de questions bien définies pour identifier rapidement et efficacement tous les éléments matériels et leurs dépendances.

Avec une vue d’ensemble de l’infrastructure, les entreprises peuvent identifier rapidement les équipements existants pouvant être utilisés au-delà de leur date de fin de vie (EOL) définie par le fabricant. Bien entendu, tous les équipements ne peuvent pas être conservés et, dans certains cas, le manque de support logicielle peut poser problème. Cependant, il est important de noter que la plupart des constructeurs cessent de publier des mises à jour logicielles bien avant la fin de vie des équipements, donc l’absence de mises à jour logicielles est finalement bien moins gênante que ce que l'on peut penser.

Même les serveurs traditionnels peuvent ne pas nécessiter une mise à niveau, tout dépend pour quoi ils sont utilisés. La nouvelle génération d'équipements n’offre pas nécessairement un niveau d'amélioration de performances rentable relativement aux dépenses investies (CapEx), tandis que d'autres, comme l'infrastructure WiFi, peuvent également continuer à satisfaire les besoins pendant un certain temps.

Récolter des bénéfices réels

C'est grâce à cette approche qu’un acteur global de services financiers, équipé de plus de 100 millions de dollars de matériel Cisco, a évité l’année dernière une mise à niveau de ses équipements de 42 millions de dollars après s'être assuré que son matériel existant était toujours bel et bien adapté. En optant pour une feuille de route informatique déterminée par leurs propres besoins stratégiques et commerciaux, plutôt que dictée par un constructeur, ils sont désormais en bonne voie pour économiser 48 millions de dollars sur trois ans, tout en bénéficiant d’engagements de qualité de service dans 25 pays.

Bien entendu, les entreprises allant à contre-courant peuvent s’attendre à une forte résistance de la part des constructeurs qui souhaitent vendre plus de matériel. Bien que les constructeurs évoquent des scénarios incertains et effrayants, il n’y a aucune raison que les économies de coûts informatiques, réalisées grâce à un processus rigoureux d’analyse des équipements et à la tierce maintenance, ne puissent aboutir.

De manière cruciale, les entreprises utilisant la règle des 80/20 gagnent une marge de manœuvre financière pour expérimenter et mettre en œuvre des projets d’innovation informatique qu’elles n’auraient pas pu mettre en place autrement.

Pour le moment, les DSI et les responsables informatiques souhaitant une explication plus approfondie sur la mise en œuvre de la règle des 80/20 pour leurs équipements réseau peuvent consulter la colonne Curvature sur le site de Network World.

Questions? Comments?

Talk to our team of expert engineers, product managers, and technicians by emailing us at experts@curvature.com