Aller au contenu principal

Cinq bonnes résolutions informatiques pour 2018

Nouvelle année

En cette période de l'année, je préfère me tourner vers de nouveaux départs et de nouvelles opportunités plutôt que de penser à ce que je n'ai pas accompli l'an passé. Bien que cette nouvelle année ne soit pas encore toute tracée, il n'y a pas de meilleur moment pour se décider à faire de 2018 la meilleure année pour votre entreprise !

Voici quelques conseils universels pour bien commencer l'année :

Résolution n° 1 : créer une équation de valeur réseau

Il n'y a pas besoin d'être un génie pour rentabiliser au mieux tous les investissements technologiques, mais suivre une méthodologie quantifiée et des processus éprouvés vous aideront certainement. Ma première résolution pour cette nouvelle année est de suivre ce guide consacré à l'équation de valeur réseau afin d'identifier les équipements réseau les plus importants et les plus coûteux en vue de faciliter la planification.

Ce guide a pour but d'inspirer et d'apporter des éléments de réponse à des questions telles que :

  • Comment mon matériel contribue-t-il à l'entreprise ?
  • Est-il intéressant de mettre à niveau ou est-ce suffisant de prolonger la durée de vie utile du matériel ?
  • Quelles stratégies Capex/Opex produiront les meilleurs résultats ?

Résolution n° 2 : ne pas payer le prix fort pour la maintenance des réseaux et centres de données

Selon un premier guide de Gartner sur le marché de la tierce maintenance pour les réseaux et les centres de données, « les contrats [de tierce maintenance] permettront aux clients d'économiser en moyenne 60 % par rapport aux prix catalogue des fabricants OEM ».[i] Qui peut se permettre de refuser de telles économies ?

Ce guide de la tierce maintenance donne de précieux conseils pour mener un audit d'optimisation de maintenance sur tous les équipements informatiques. Nous pensons que les résultats permettront d'apporter des recommandations éclairées sur la question « Support fabricant vs Tierce maintenance », en compilant des informations essentielles concernant les licences logicielles, le droit aux mises à jour et les données relatives à la fin de vie utile du matériel. L'alternative ? Des dépenses d'investissement considérables tous les trois à cinq ans, chaque fois que le fabricant vous impose de mettre à niveau ou de payer plus pour le support que ce que vaut votre matériel.

Pendant que vous y êtes, ne délaissez pas le stockage, vous pouvez réaliser d'importantes économies sur les coûts d'acquisition et de possession grâce à la tierce maintenance. Selon Gartner, la tierce maintenance offre de nombreuses possibilités pour profiter pleinement d'une maintenance indépendante, non influencée par les fabricants.[ii]

Résolution n° 3 : négocier les meilleurs prix lors de mon prochain appel d'offres

Cela paraît évident, mais obtenir les meilleurs prix dans le cadre des appels d'offres de maintenance et de support peut s'avérer compliqué. En définitive : il faut prendre en compte la sécurité, mais aussi les nombreuses économies possibles. Par conséquent, faites participer plusieurs fournisseurs à votre appel d'offres.

Faites également bien attention à éviter le plus gros piège en matière de réseau : les émetteurs-récepteurs. Saviez-vous que des composants courants comme les émetteurs-récepteurs affichent généralement des marges plus importantes, il est donc possible de négocier de meilleurs prix. Toujours selon Gartner, « vous pouvez réduire le coût des émetteurs-récepteurs en demandant des réductions d'au moins 75 % par rapport au prix catalogue ». [iii]

Par ailleurs, n'acceptez pas les propositions qui se résument à une liste d'équipements : demandez aux fabricants de proposer des solutions détaillées. N'est-ce pas ce que votre supérieur attend de vous ?

Résolution n° 4 : renouer avec la finance

Comme dans toute relation, la clé pour s'améliorer est la compréhension mutuelle. Certes, l'informatique et la finance sont deux langages différents, mais n'oubliez pas que vous appartenez à la même équipe. La technologie évolue sans cesse et à un rythme soutenu, mais les équipes financières font face à des exigences budgétaires et prévisionnelles toujours plus importantes. Plutôt que d'accepter simplement ce qui vous est attribué, pourquoi ne pas développer ensemble une feuille de route technologique pour les cinq années à venir ?

Résolution n° 5 : faire preuve de plus d'ouverture d'esprit

Même si vous savez tout, ne l'admettez pas. Chacun a son opinion : sollicitez l'avis de personnes qui ne sont pas associées à un fabricant ou une technologie en particulier. Adoptez une approche globale du réseau, des centres de données et du stockage, et ne succombez pas aux pressions vous poussant à mettre à niveau votre matériel ou changer de solutions avant que cela ne soit vraiment nécessaire. N'oubliez pas, la fin de vie d'un produit ne signifie pas forcément sa mort ; faites le tour des options en termes de support et d'acquisition à l'approche de la fin de vie du matériel.

Commencez cette nouvelle année en évitant les pièges des fournisseurs, et optez pour des solutions et services qui vous offrent la flexibilité et la liberté de toujours faire passer votre entreprise avant le reste. Bonne année !


[i] Gartner, Market Guide for Data Center and Network Third-Party Hardware Maintenance, Christine Tenneson, 9 août 2017

[ii] Gartner, Lower Both Storage Acquisition and Ownership Costs by Using Third-Party Maintenance, Stanley Zaffos, 3 mars 2017

[iii] Gartner, How to Avoid the Biggest Rip-Off in Networking, Andrew Lerner & Sanjit Ganguli, 3 août 2017

Questions? Comments?

Talk to our team of expert engineers, product managers, and technicians by emailing us at experts@curvature.com