Skip to main content
Former Curvature Vice President of Business Development and Global Marketing
Date: Octobre 29, 2015

La tierce maintenance vedette de l'événement informatique EMEA de Gartner

Le mois dernier, je réalisai une présentation à l'occasion du Sommet annuel de Gartner sur la finance, l'acquisition et la gestion des ressources informatiques à Londres dans le cadre de notre tournée mondiale, qui compte six événements de Gartner cette année. Alors que j'écoutais le discours d'introduction de Jo Ann Rosenberger, Vice-présidente de la recherche chez Gartner, je m'attendais à entendre des conseils pratiques et on ne peut plus familiers sur la meilleure façon d'identifier et d'analyser les coûts informatiques, de négocier durement les contrats logiciels et de resserrer les politiques de prise en charge logicielle.

Imaginez ma joie lorsque Jo Ann, spécialiste dans tous les domaines de l'acquisition informatique, se mit à vanter les mérites de la tierce maintenance et de l'acquisition alternative ! Un sujet qu'elle aborda en conseillant aux participants d'exploiter en permanence les opportunités d'optimisation des coûts. Ses idées faisaient écho à ma présentation sur les choix stratégiques en matière de cycles d'actualisation et de prise en charge du matériel informatique.

Nous discutâmes ensuite avec Jo Ann, en rappelant la raison d'être de Curvature. Elle comprit non seulement notre proposition de valeur, mais offrit également de citer l'acquisition de matériel d'occasion de Curvature et la tierce maintenance NetSure à l'occasion du prochain sommet de Gartner. Un véritable tournant ! Être validés par une analyste reconnue après avoir passé des années à essayer de faire entendre notre voix dans le brouhaha des OEM, toujours prompts à diffuser de fausses informations. Serait-il possible qu'après des décennies, les coûts de maintenance toujours plus élevés des OEM, leurs mises à niveau forcées et leurs fins de prise en charge prématurées se soient finalement heurtés à un mur ?

Il semblerait que le vent tourne enfin. Pendant ma prise de parole, de nombreux hochements de tête approuvèrent les dépenses en capital contraignantes causées par les fournisseurs, c'est-à-dire Cisco et EMC, et leurs mises à niveau prématurées, forcées. Ce point, comme de nombreux autres, trouva une résonance parmi le public de cette session bien remplie.

Je commençai par demander à tous ceux qui répondraient « oui » à la question suivante de lever la main : « Combien d'entre vous se sont sentis obligés de dépenser du capital au cours de la dernière année uniquement pour effectuer une mise à niveau d'un OEM ? » Plus de la moitié des participants levèrent la main. Puis, à la question suivante, toutes les mains restèrent levées : « Seriez-vous intéressés par une option qui vous permettrait d'éviter de faire cette mise à niveau tant que votre entreprise n'en a pas besoin ? »

Je retins leur attention en exposant d'autres mythes sur la mise à niveau et la maintenance, tout en leur faisant part de quelques astuces pour prolonger la durée de vie de leur équipement. Je devinai par le nombre de participants qui prenaient des photos de mes diapositives avec leur téléphone l'intérêt que suscitait ma présentation. La séance de questions-réponses qui suivit se prolongea bien après la fin de la session. Les occasions de démonter les messages des OEM basés sur la peur, l'incertitude et le doute ne manquèrent pas. Ma question préférée fut celle d'un participant qui demanda si Cisco pouvait lui refuser l'assistance SMARTnet pour tout ou partie de son équipement. Tandis que le représentant de Cisco défendait sa philosophie du « tout ou rien », j'expliquais pourquoi cela était entièrement faux.

Bien qu'il reste de nombreux mythes à briser, une dynamique grandissante semble se profiler pour notre secteur d'activité et pour Curvature. À notre stand, l'activité fut soutenue. De nombreuses questions furent posées et les participants manifestèrent un intérêt évident pour nos réponses. Ce groupe en particulier semblait particulièrement ouvert aux options de tierce maintenance, peut-être parce que Cisco permet aux revendeurs européens de vendre leurs propres services partagés en plus de SMARTnet. Le moment est peut-être venu pour les entreprises de prendre conscience des coûts de maintenance exorbitants et des pratiques d'achat restrictives des OEM.

C'est l'une des raisons pour lesquelles nous avons hâte de participer à la version américaine de cet événement, qui se tiendra à Dallas en début novembre. Nous attendons des discussions plus animées sur le rôle, de plus en plus important, que les stratégies d'acquisition et de maintenance alternatives peuvent avoir dans la conduite  des transformations informatiques.

Quel est votre point de vue sur ce sujet ? Auriez-vous levé la main à ma question concernant les mises à niveau forcées des OEM ? Aimeriez-vous en savoir plus sur les autres événements auxquels Curvature participe ? Consultez notre rubrique Actualités, événements et communiqués de presse pour en savoir plus.

Share this article