Curvature utilise les cookies pour améliorer votre expérience d’utilisateur. En continuant d’utiliser notre site vous nous donnez la permission d’utiliser des cookies.

Chatter en direct

Email

Appeler

Demander un devis

Qu'est-ce que l'informatique durable ?

La durabilité et les bénéfices des entreprises semblent rarement alignés. Même s’il s’agit d’un argument valable, cela ne devrait pas clore la discussion. En fait, rendre l’informatique durable n’est pas réalisable à l’échelle d’une seule entreprise. Il ne s’agit pas d’un problème de niveau microéconomique. Cette question relève du niveau macroéconomique et exige un changement fondamental dans la façon dont nous envisageons et évaluons les objectifs commerciaux à l’échelle mondiale.

Le matériel d’occasion est bon pour les affaires et pour l’environnement

Bien que le terme ne soit pas encore définitivement admis, l’un des principes de la création d’un environnement « informatique durable » est la réutilisation, le recyclage ou la réaffectation des équipements informatiques en fin de vie. On oublie volontiers à quel point des objets qui manipulent des octets et s’empilent en racks sont reliés au monde naturel, mais les principes sont pourtant identiques. Un entretien de qualité est essentiel à la santé des deux. Glacier centenaire ou serveur vieillissant, l’un comme l’autre peut déclencher une catastrophe s’il n’est pas entretenu correctement. Un problème isolé peut mener à une catastrophe à l’échelle du système si l’on a négligé la maintenance et d’établir un plan de secours robuste.

Le plan de secours est essentiel, car l’une des actions les plus écologiques consiste à utiliser un équipement le plus longtemps possible, avant de le recycler. Trouver des partenaires de maintenance fiables et abordables pour votre matériel existant est un premier pas important vers une informatique plus durable.

Il s’agit en fait pour l’entreprise de repenser l’ensemble de sa stratégie d’approvisionnement en attribuant une connotation différente à des qualificatifs comme « ancien ». Le matériel d’ancienne génération peut constituer la fondation d’une stratégie d’achat de matériel qui favorise l’épargne et la croissance de l’entreprise. Le matériel d’occasion est bon pour les affaires, et bon pour l’environnement.

Dissocier déchets et croissance informatiques

 

« The fundamental problem is that we haven’t been able to decouple growth from waste generation, which is a proxy for consumption », explique Stan Krpan directeur général de Sustainability Victoria, une organisation environnementale mise en place par l’État australien. « Many would say consumption is a good thing, but we really have to recognize that there’s a cost to that—and that cost falls onto the environment. » (Source.)

 

Cesser d’envisager la production de déchets comme un sous-produit nécessaire de la croissance, voilà le plus grand défi auquel les entreprises sont confrontées aujourd’hui. C’est aussi le plus urgent.

Notre terre se réchauffe de plus en plus. L’année dernière a été la troisième année la plus chaude jamais enregistrée aux États-Unis, avec 219 événements graves, qui ont coûté plus de 1,5 billion de dollars de dommages depuis 1980. 2018 a aussi été l’année la plus coûteuse de l’histoire des États-Unis en matière de catastrophes météorologiques. Nous poussons notre environnement à ses limites et nous n’avons pas réussi à mettre en œuvre un plan de maintenance robuste pour assurer son bon fonctionnement. Et tout commence à tomber en panne, à la façon des équipements non pris en charge d’un datacenter.

Pourquoi est-il si urgent de réexaminer notre façon de faire des affaires ? C’est une question de calendrier. D’après des études s’appuyant sur 25 années d’enregistrements satellitaires, le niveau de la mer est en train d’augmenter. Des photographies prises par les satellites de la NASA montrent un rétrécissement d’environ 9 pour cent tous les 10 ans des calottes glaciaires.

Même au Japon, où les touristes viennent au assister aux formations de glace naturelle dans des paysages montagneux qui ressemblaient autrefois à des monstres géants comme Godzilla, il y a un changement. Les « juhyo » (monstres de glace) d’autrefois ressemblent maintenant moins à des Kaiju et beaucoup plus à l’Abominable homme des neiges.

Le personnage de Godzilla fournit une analogie avec nos perspectives actuelles. Cet ancien monstre de la nature a été réveillé et déformé par la folie et la mauvaise gestion humaines d’une technologie puissante. Bien qu’il s’agisse d’un conte, la façon insensée dont l’homme gère la nature et la technologie prend aujourd’hui un sens tout particulier.

Les nouvelles exigences technologiques doivent changer

En matière de technologie, nouveauté ne rime pas toujours avec mieux, surtout si les exigences auxquelles elles répondent vont contre les objectifs climatiques à long terme. Nous devons envisager différemment la vitesse, la capacité et tous les autres aspects « innovants » dont on fait la promotion autour de l’adoption d’une nouvelle technologie.

Tout ceci peut être important, bien sûr. Mais il est tout aussi important de garantir qu’une nouvelle technologie contribue à la protection contre la production de déchets et, à l’échelle mondiale, à leur réduction. C’est un mandat exigible dès le plan de conception original. Après tout, qu’il s’agisse de plastique dans nos océans ou de la mise au rebut d’équipements informatiques, nous créons nos propres monstres… comme dans Godzilla.

C’est ce que nos futurs clients exigent déjà. Des milliers d’enfants de 123 pays ont récemment organisé une grève. Ils protestaient contre l’incapacité des gouvernements à mettre en œuvre des politiques mondiales efficaces visant à atténuer les changements climatiques. La demande est déjà là. Les succès de l’entreprise sont déjà là. Pour preuve, il suffit de regarder le succès de Patagonia, ou des nombreuses entreprises appartenant à la communauté B Corp. L’informatique durable à l’échelle mondiale est la prochaine innovation.

La taxe sur le carbone

Nous pensons souvent que notre vie numérique constitue la seule cause du changement climatique. Bien qu’elle y contribue pour une part importante, elle n’est pas seule. Bill Gates l’a dit quand il a souligné que la production d’électricité ne constitue pas la principale cause du changement climatique. Cela ne contribue qu’à environ 25 p. 100 de toutes les émissions de gaz à effet de serre. La fabrication (21 p. 100), le transport (14 p. 100), l’agriculture (24 p. 100), la construction (6 p. 100) et d’autres sources (10 p. 100) portent tous une lourde responsabilité dans l’émission des gaz à effet de serre.

L’innovation climatique est indispensable dans toutes les industries.

Mais chaque effort compte pour lutter contre les changements climatiques. L’innovation climatique, c’est la découverte d’une voie d’avenir qui garantit que chaque pas nous rapproche d’une empreinte carbone zéro.

Réduire à zéro les émissions de carbone constitue une tâche qui promet d’être monumentale, mais nous pouvons tous y participer en tant que consommateurs et utilisateurs de produits et de services.

Votre infrastructure est-elle durable ?

Les choix que vous faites en tant que DSI ou responsable informatique peuvent changer la donne. Pendant que les entreprises vantent les plus récents processeurs écoénergétiques, pensez aux répercussions des mises à niveau systématiques à chaque lancement d’une nouvelle gamme de produits. Vous ne faites pas que remplacer un composant.

Obtenir un nouveau processeur dans un nouveau serveur implique souvent la mise à jour de tout son environnement. Multipliez ce chiffre à l’échelle de votre entreprise et songez aux ramifications. Les organisations qui ont un intérêt direct dans le développement durable placeront la réduction des déchets au cœur de leur stratégie informatique. Cela commence par utiliser le matériel le plus longtemps possible, le réutiliser lorsque c’est possible et recycler chaque équipement qui ne peut plus être utilisé.

Ces questions devraient figurer au cœur de la façon dont vous concevez vos datacenters actuels et futurs. Si une mauvaise maintenance a des effets négatifs, une maintenance bien conçue en a au contraire de très positifs. La façon dont vous envisagez l’innovation en matière de durabilité détermine le type de fournisseurs partenaires avec qui vous travaillez, le type d’employés que vous recrutez et l’effet de votre entreprise sur le monde.

Comment fixer des objectifs durables en informatique

L’objectif est simple. Changer façon d’envisager une entreprise prospère. Un business plan réussi ne se contente pas d’incorporer des projections de bénéfices pour l’année ou les dix années suivantes. Pour citer Patagonia, planifier une entreprise qui existera pendant 100 ans exige de voir au-delà des possibilités de croissance immédiates et uniquement monétaires. Il faut viser une stratégie holistique.

Cette stratégie devrait inclure à la fois les profits de l’entreprise et les indicateurs de performance en matière de viabilité environnementale. Les nouveaux indicateurs de succès devraient inclure des stratégies de durabilité à long terme pour l’entreprise ET l’environnement. Après tout, l’entreprise appartient à l’environnement.

Grâce à notre activité, nous savons que conserver des matériels anciens contribue à créer des entreprises durables. L’intégration du matériel usagé et l’extension de la maintenance à ce matériel peut réduire les dépenses d’investissement et d’exploitation de plus de 50% en moyenne. L’entreprise a ainsi plus d’argent pour financer l’innovation et la croissance. Elle contribue à diminuer la quantité d’équipements envoyé chaque année au recyclage ou au rebut.

Mais pour être efficace, la durabilité ne doit pas se limiter à chaque entreprise prise isolément. Heureusement, des pays entiers célèbrent déjà les efforts déployés en faveur d’une innovation mondiale durable. Ils le font d’une manière vraiment créative.

Le Japon considèreles déchets électroniques comme un enjeu environnemental si important, qu’il donnera aux gagnants des Jeux Olympiques d’été 2020 un morceau de déchet recyclé. En effet, les médailles d’or, d’argent et de bronze qui seront décernées auront été fabriquées à partir de huit tonnes de métaux récupérés dans les smartphones et autres gadgets.

Ça, c’est penser que ça vaut plus que son poids en or.

Voulez-vous en savoir plus ? Explorez au sujet de notre maintenance, matériel d’occasion ou de nos services ITAD.

Twitter Facebook LinkedIn
2810 Coliseum Centre Drive Suite 600 28217 Charlotte, NC
+1(704)921-1620 [email protected]